Air

Avoir l'air en santé

Inspirer, expirer, inspirer, expirer,…

Remplir ses poumons d’air puis l’expulser quelques secondes plus tard une fois le transfert d’oxygène effectué, et puis recommencer encore et encore sans même s’en rendre compte, sans même y penser. Pour la grande majorité d’entre nous, il s’agit là d’un cycle automatique et involontaire. Rares sont les moments où l’on y pense, où l’on s’arrête pour se dire que l’on est en train de respirer. Sauf quand la formidable petite machine à respirer connaît des ratés, sauf quand l’air frais vient à manquer ou qu’il est chargé de contaminants, de particules en suspension ou de pollens en trop grandes concentrations. Nos habitudes de vie, nos modes de production et de transport ont des impacts importants sur la qualité de l’air qui nous entoure et donc sur la santé humaine. Épisodes de smog de plus en plus fréquents, augmentation des quantités de particules fines, mais aussi intensification des concentrations de pollens. Quelles conséquences auront les changements climatiques sur la qualité de l’air que nous respirerons et par le fait même sur notre santé ?

Air, changements climatiques et santé

Flash is required!

Une initiative de

Fondation Monique Fizt Back

Partenaires

Gouvernement du Québec Fonds vert du Québec