Ces maladies qui ne connaissent plus de frontières

Ces maladies qui ne connaissent plus de frontières

Dans le milieu de la santé publique, on appelle ces maladies infectieuses, les maladies zoonotiques et à transmission vectorielle. La malaria, le dengue, la rage, le virus du Nil occidental, la maladie de Lyme et les encéphalites ne sont que quelques exemples de la forme que peuvent prendre ces maladies . Elles sont transmises aux humains et aux animaux, par des insectes, des tiques, des puces ou encore par des petits rongeurs qui agissent comme de véritables porteurs d’agents biologiques tels que les virus, les bactéries et les champignons.

Les maladies vectorielles sont transmises aux humains et aux animaux par l’intermédiaire des moustiques, des tiques et des puces. Les maladies zoonotiques, qui sont naturellement transmissibles de l'animal à l'homme et vice et versa.

Depuis quelques années, on assiste à un développement des aires de répartition et donc à une augmentation des risques de transmission de ces maladies partout sur la planète. Cela inquiète de plus en plus les responsables du milieu de la santé de tous les pays et surtout les plus pauvres qui ne disposent pas toujours des infrastructures sanitaires nécessaires pour faire face à une explosion de telles maladies.

 

 

 

 

 

Une initiative de

Fondation Monique Fizt Back

Partenaires

Gouvernement du Québec Fonds vert du Québec