Les envahisseurs sont parmi nous

Les envahisseurs sont parmi nous

Rassurez vous, vous n’apprendrez pas aujourd’hui que des vaisseaux extraterrestres ont atterri sur la Terre et qu’il en est sorti des petits bonshommes verts armés de pistolets lasers venus conquérir le monde. Non rien de tout cela. Il y a pourtant bel et bien une invasion qui a déjà commencé. Elle est de dimension planétaire et est considérée par plusieurs comme « la deuxième menace la plus importante pour la biodiversité, après la destruction de l'habitat ». Ces « nouveaux » envahisseurs sont des organismes végétaux, des animaux terrestres et aquatiques ou des micro-organismes qui sont partis à la conquête du monde.

Au Canada, ils ont pour nom :  Renouée du Japon, Rat surmulot, Chancre du noyer cendré, Berce du Caucase, Crabe européen et crabe chinois, Tuniciens, Moule zébrée, Gobie à taches noires, Lamproie, Salicaire pourpre etc. La liste est longue et ne cesse de s’allonger. Ce sont les espèces exotiques envahissantes ou encore appelées espèces invasives. Leurs impacts sont considérables tant sur le plan économique, environnemental que sociétal. Quelles sont les actions prises et à entreprendre pour en limiter la propagation ? Quelles seront les conséquences des changements climatiques sur leurs répartitions et les dangers associés ?

« Les espèces exotiques envahissantes sont des animaux, des plantes ou d’autres organismes introduits par l'homme dans des zones se situant hors de l'aire naturelle de distribution de l'espèce. Elles s'installent, se propagent et peuvent avoir de graves conséquences sur l'écosystème et les espèces indigènes. »  Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) Lien externe 

 

Une initiative de

Fondation Monique Fizt Back

Partenaires

Gouvernement du Québec Fonds vert du Québec