Climat : les Américains ont enrayé la dynamique de l'accord de Paris

Touché mais pas coulé. Dénoncé par Donald Trump lors d’un discours retentissant dans le jardin de la Maison Blanche, le 1er juin 2017, l’accord de Paris n’a pas volé en éclats sous les coups de butoir du président climatosceptique américain. Mais l’option radicale choisie il y a un an, celle d’un retrait des Etats-Unis de l’accord conclu sous l’égide des Nations unies à la COP21 (en décembre 2015), fragilise un engagement déjà très compliqué à tenir : contenir la hausse de la température mondiale sous le seuil des 2 °C.

Plus d'information dans LeMonde.fr. Lien externe 

Une initiative de

Fondation Monique Fizt Back

Partenaires

Gouvernement du Québec Fonds vert du Québec