L'année où le climat a frappé

De Porto Rico à Saint-André-d’Argenteuil, de Houston à Saint-Martin, les catastrophes naturelles de 2017 ont laissé des cicatrices.

« Rien ne sera plus comme avant », lâchait Claire Hunt depuis Houston, une dizaine de jours après le passage de l’ouragan Harvey. Trois mois plus tard, à l’aube d’une nouvelle année, cette tutrice d’anglais précise sa pensée : «Ce qui a changé, c’est la peur. Ça pourrait facilement arriver encore, alors on a l’impression d’avoir perdu notre zone de confort. »

Plus d'information dans LeDevoir.com. Lien externe 

Une initiative de

Fondation Monique Fizt Back

Partenaires

Gouvernement du Québec Fonds vert du Québec