La fréquence des inondations côtières pourrait doubler d'ici à 2050

Une hausse de cinq à dix centimètres du niveau de la mer d'ici à 2050 pourrait doubler la fréquence des inondations côtières, en particulier sous les tropiques, affectant considérablement des villes comme Abidjan ou Bombay, indique une étude parue jeudi.

Le niveau de la mer s'élève actuellement d'environ trois à quatre millimètres par an, un rythme qui devrait s'accélérer sous l'effet du réchauffement climatique et de la fonte des glaces, rappelle une équipe de chercheurs de plusieurs universités américaines dans la revue Scientific Reports. Selon la méthodologie et les scénarios d'émission de gaz à effet de serre, à l'origine du réchauffement, les scientifiques prévoient une hausse de 0,3 à 2 mètres d'ici à 2100.

Plus d'information dans LaPresse.ca. Lien externe 

Une initiative de

Fondation Monique Fizt Back

Partenaires

Gouvernement du Québec Fonds vert du Québec