La veuve noire du nord fait son apparition au Québec

La veuve noire du nord est désormais présente au Québec. Une étude publiée mercredi dans la revue PLOS ONE Lien externe  le confirme en grande partie grâce aux observations effectuées par de simples citoyens.

Les arachnophobes ne doivent pas s’affoler pour autant, car la veuve noire du nord, du nom scientifique Latrodectus variolus, qui vit depuis toujours en bordure des Grands Lacs, est la moins dangereuse des espèces de veuves noires. Même si ces dernières possèdent toutes le même venin, celui-ci n’est pas mortel.

« Il y a fort à parier que cette araignée se retrouve plus au nord que précédemment en raison du réchauffement climatique. Au cours des 25 dernières années, la saison de croissance de l’insecte s’est allongée de trois semaines l’automne, au Québec. Jusqu’à récemment, plusieurs espèces du sud n’arrivaient pas à survivre au Québec parce qu’elles n’avaient pas le temps d’atteindre le stade de développement leur permettant de tomber en état d’hibernation avant les gels de l’hiver », explique M. Larrivée.

Plus d'information dans LeDevoir.com. Lien externe 

Une initiative de

Fondation Monique Fizt Back

Partenaires

Gouvernement du Québec Fonds vert du Québec