Les changements climatiques vont bouleverser nos vacances

Le rocher de Percé, en Gaspésie, est l’un des fleurons du tourisme québécois. Entre 60 000 et 100 000 personnes s’y rendent annuellement. Chaque année, le rocher gaspésien perdrait 300 tonnes de roches des cinq millions de tonnes qu’il compte au total. Le coupable ? L’érosion, qui s’est accélérée à cause des changements climatiques.

Lire la suite dans GaïaPresse. Lien externe 

Une initiative de

Fondation Monique Fizt Back

Partenaires

Gouvernement du Québec Fonds vert du Québec