Marché carbone: pas encore d'effet sur les habitudes de vie, selon des experts

Alors que de nombreux politiciens s’inquiètent des répercussions que l’imposition d’un prix sur le carbone pourrait avoir sur le portefeuille des citoyens, plusieurs experts croient que le marché du carbone du Québec n’a pas encore eu d’effet sur les habitudes de vie des Québécois.

Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé au début du mois que toutes les provinces devaient avoir fixé un prix sur le carbone en 2018 — par une taxe ou par l’adhésion à un marché du carbone. Mais la bourse québécoise à laquelle se joindra dès l’an prochain l’Ontario n’a pas encore permis aux citoyens d’adopter un mode de vie plus écolo.  

« Le marché du carbone, à ce jour, n’a aucun effet sur le comportement des Québécois. Moi, je suis tout à fait prêt à le dire », note Pierre-Olivier Pineau, titulaire de la Chaire de gestion du secteur de l’énergie à HEC Montréal.

La suite dans LeDevoir.com. Lien externe 

Une initiative de

Fondation Monique Fizt Back

Partenaires

Gouvernement du Québec Fonds vert du Québec