Transition écologique : comment ne plus opposer « fin du monde » et « fins de mois »

En réagissant à l’augmentation de la taxe carbone, le mouvement des « gilets jaunes », en France, a posé, dès ses origines à l’automne 2018, la délicate question de la transition écologique. Derrière le traumatisme du prix du carburant à la pompe, du diesel en particulier, d’autres problématiques sont en fait visées : délaissement des territoires ruraux, injustice de la fiscalité, inégalités sociales, etc.

Mais la transition écologique et son outil principal, la fiscalité environnementale, restent au cœur des discussions au point d’avoir été retenue comme l’un des quatre thèmes du grand débat national. Selon les statistiques gouvernementales, il arrive même en deuxième position (25 %), derrière la fiscalité (34 %), dans les 715 000 contributions parvenues sur le site consacré au grand débat Lien externe .

Plus d'information dans LeMonde.fr. Lien externe 

Une initiative de

Fondation Monique Fizt Back

Partenaires

Gouvernement du Québec Fonds vert du Québec