Recherche

Vous êtes ici :

Terres artiques: un monde immense, sauvage et vulnérable

Éditeur : Le Rouergue

Année : 2009

Auteur : Pierre Vernay, Fred Bruemmer

Public : Tout publioc

Nombre de pages : 194

Selon la National Oceanic and Atmospheric Adminstration (NOAA) américaine, l’Arctique a enregistré au cours de l’automne 2008 une température de 5 °C supérieure à la normale, un phénomène attribué à la fonte accélérée de la banquise.

L’été 2007 avait déjà été le plus chaud dans les annales de l’Arctique, suivi de près par l’été 2008. Pour la première fois, un navire a pu emprunter les passages du Nord-Ouest et du Nord-Est sans l’aide d’un brise-glace, signe du recul de la banquise…

L’Arctique est menacé et, avec lui, sa faune et ses habitants. La disparition de l’ours blanc, l’animal emblématique de ces régions, est malheureusement prévisible à court terme. La fonte des glaces va entraîner une augmentation des activités humaines, en particulier celle de la navigation commerciale. De multiples prospections dans le but d’exploiter des fonds et des sous-sols riches en pétrole et en minerai seront entreprises… Un bouleversement qui aura des conséquences incalculables, tant sur le plan de l’environnement, de la faune et de la flore, que sur celui du mode de vie et des traditions des peuples Inuits.

Cet ouvrage témoigne de cet univers exceptionnel, qu’il est peut-être encore tout juste temps de découvrir.

Une initiative de

Fondation Monique Fizt Back

Partenaires

Gouvernement du Québec Fonds vert du Québec