Ça brasse dans la cabane!!!

Ça brasse dans la cabane !!!

Il n’y a pas qu’en hiver que surviennent les événements météorologiques extrêmes. Saviez-vous que le Canada occupe la deuxième place des pays où surviennent des tornades, après les États-Unis. Durant une année moyenne, on y compte environ 80 tornades, dont 6 touchent le Québec. Elles causent en moyenne 2 décès et 20 blessés par année. 

En général, ces tornades se forment dans les régions dites « couloir de tornades ». Au Québec, ce couloir se situe dans le sud-est de la province. La majorité des tornades canadiennes sont de faible gravité (F0 et F1) avec des vents inférieurs à 160 km/h. En fait, seulement trois tornades de forte envergure (F4 et F5) auraient touché le pays, plus précisément le Manitoba: 

  • En 1977, dans la région de Rosa-Saint-Malo (F4); 
  • En 1994 dans la région de Birtle en 1994 (F4); 
  • En 2007, dans la région d’Elie (F5).) 

De ces trois tornades, seule celle de 1977 aurait entraîné des pertes de vies humaines (trois décès). Par contre, des tornades de moins grande force ont été plus meurtrières dans diverses régions canadiennes au cours des deux derniers siècles. 

Source: citizenzoo.wordpress.com

De 1912 à 2005, 31 tornades ont été recensées dans la Base de données canadienne sur les désastres, dont 7 au Québec. Ces tornades ont entraîné 142 décès, 1 930 blessés et 6 500 évacués. Selon Environnement Canada, ces statistiques doivent toutefois être considérées avec précaution. Plusieurs tornades ont frappé des régions non peuplées et n’ont donc pas été signalées. 

La tornade la plus importante de l'histoire du Canada est survenue à Regina, le 30 juin 1912. Cette tornade d'intensité F-4 avait tout détruit sur son passage, faisant 28 morts, 200 blessés et 2500 sans-abri.

Quand on dit que ça brasse, ça brasse vraiment. Outre les tornades il faut aussi comptabiliser les ouragans qui s’abattent sur le Canada. De 1901 à 2000, 351 tempêtes ont été répertoriées au pays, dont 31 au Québec. Parmi ces tempêtes, 173 atteignaient la force d’un ouragan, réparties comme suit : 89 ouragans de catégorie 1; 57 de catégorie 2; 22 de catégorie 3; 5 de catégorie 4. Durant cette période plus de 600 personnes ont perdu la vie à cause de ces ouragans. Pour la petite histoire. De 1951 à 2000, l’Ontario, le Québec, la région Atlantique et la Colombie-Britannique ont connu 18 catastrophes découlant de cyclones tropicaux (typhons et ouragans). Ces tempêtes ont entraîné d’importants dommages et causé 137 décès. 

En 2003, l’ouragan Juan, touche les côtes de la Nouvelle-Écosse. C’est l’un des rares ouragans ayant touché le pays avec la presque totalité de ses caractéristiques tropicales. Lien externe  Il a été suivi en 2004 de l’ouragan Alex, qui était de catégorie 3 à son arrivée dans les eaux canadiennes. Les vents d’Alex, atteignant 180 km/h, se sont avérés 50 % plus destructifs que ceux de Juan.

Chaque année, trois ou quatre tempêtes tropicales menacent le Canada ou ses eaux territoriales. Cette fréquence pourrait augmenter en raison des changements climatiques. Ces tempêtes suivent presque toujours la même trajectoire : elles longent la côte est ou traversent l’est des États-Unis. Certaines tempêtes violentes d’automne et d’hiver touchent toutefois la Colombie-Britannique une ou deux fois par année. C’était le cas du typhon Freda, en 1962, nommé aussi la tempête du Columbus Day.

Une initiative de

Fondation Monique Fizt Back

Partenaires

Gouvernement du Québec Fonds vert du Québec