Recherche

Vous êtes ici :

Le déclin du phytoplancton met-il en péril la chaîne alimentaire?

Le déclin du phytoplancton met-il en péril la chaîne alimentaire?

Le réchauffement des océans n’aura pas comme seule conséquence d’élever leur niveau de quelques centimètres. En limitant la production de la biomasse planctonique, il fait peser une très grave menace sur la diversité des espèces animales marines et, par conséquent, sur les êtres humains. 

En 2010, une étude canadienne révélait que les stocks de phytoplancton, à la base de toute la chaîne alimentaire marine, étaient en constant déclin depuis un siècle et que la cause de cette diminution serait vraisemblablement les changements climatiques. En se réchauffant, les océans ont tendance à se diviser en couches, à se stratifier, ce qui limite la remontée des nutriments présents dans les eaux froides et profondes dont se nourrit le plancton marin. Les chercheurs ont calculé qu’à l’échelle du globe, cette diminution serait de 1% par an en moyenne. Seul l’Océan Indien semble pour l’instant échapper à cette tendance que l’on observe partout ailleurs.

Les conséquences pourraient être tragiques mais pas seulement pour l’industrie de la pêche. En effet, c’est toute la machine climatique qui risque de se dérégler encore un peu plus avec la disparition progressive du plancton végétal. Formé d’algues et d’organismes microscopiques en suspension dans l’eau, le plancton absorbe une très grande quantité de CO2 en même temps qu’il produit la moitié de l’oxygène que nous respirons.

Le niveau des océans ne cesse de monter et les conséquences seront nombreuses tant pour les êtres humains, que pour la biodiversité marine et terrestre. Mais, il n’est sans doute pas trop tard pour tenter de limiter les impacts, pour s’organiser et pour s’adapter à cette nouvelle réalité. Le sort de plusieurs pays et de millions d’hommes, de femmes et d’enfants est en jeu… et nous en faisons partie malgré ce que parfois nous voudrions croire. Nous avons une responsabilité collective mais aussi et peut-être surtout individuelle dans la recherche et la mise en place d’actions. Alors n’hésitons plus, agissons maintenant !

 

Source: corp2365.NOAA Corps Collection

Une initiative de

Fondation Monique Fizt Back

Partenaires

Gouvernement du Québec Fonds vert du Québec